Rapport moral du président de GEMME : un résumé des activités associatives des deux dernières années.

Nous reproduisons ci-dessous le rapport moral présenté par la magistrate Rosalía Fernández Alaya, présidente de GEMME lors de l'assemblée générale qui s'est tenue le 11 juin à Barcelone, qui comprend un résumé des activités associatives de GEMME au cours des deux dernières années, ainsi qu'une perspective des nouveaux projets et engagements.

 

RAPPORT MORAL

Après ces deux années si difficiles en raison des circonstances vécues dans le monde entier, je tiens à vous remercier pour les efforts déployés afin de poursuivre l’important travail du GEMME, en renforçant ou en reprenant les projets déjà commencés et en envisageant des autres différents, avec beaucoup d’enthousiasme et de collaboration mutuelle.

Je voudrais également remercier ceux qui m’ont précédé en tant que présidents. Sans eux, et sans les personnes qui ont décidé de fonder l’association en 2003, et tous ceux et celles qui travaillent depuis des années en faveur de la médiation et de la culture de la paix, il aurait été impossible d’arriver là où nous en sommes aujourd’hui. Un grand merci, vraiment spécial, à Béatrice Brenneur, notre chère présidente d’honneur et l’une des personnes pionnières de la médiation en Europe, fondatrice du GEMME.

Les nombreux représentants provenant de 16 pays, présents à cette Assemblée, ainsi que tous ceux et celles qui nous suivent en ligne, est un signe plus qu’évident de l’excellente santé de notre Association, ainsi que de l’implication de tous et toutes dans son évolution. Nous accueillons chaleureusement les nouveaux membres et observateurs et, à ce point, nous sommes particulièrement reconnaissants à notre cher vice-président Avi Schneebalg, également pionnier et cofondateur de l’Association, pour ses gros efforts dans cette tâche.

Depuis sa création en France, GEMME a beaucoup grandi à niveau international et les différentes sections nationales ont travaillé avec une grande intensité. Tous les rapports soumis qui révèlent ce travail sont disponibles sur notre site web, avec la documentation concernant cette Assemblée.

Pendant tout ce temps, en particulier ces dernières années, il a fallu un effort énorme pour organiser et professionnaliser l’association, en raison de cette croissance du GEMME et de son prestige dans tous les domaines où l’Association est présente. Voilà pourquoi aujourd’hui est un moment de grande joie, d’autant plus que nous pouvons le partager avec des membres de toute l’Europe, en personne et à distance. Nous devons continuer à travailler tous ensemble à ce sujet, et je vous remercie d’avance pour votre coopération.

Le rapport de communication nous sera ensuite expliqué par Myriam Rius, en charge de cette tâche. Myriam a fait un excellent travail que je tiens aussi à remercier, pour la préparation de cette Assemblée avec notre Secrétaire Générale Anne Gongora ainsi que pour l’organisation de toutes les activités académiques et culturelles à Barcelone.

Je voudrais souligner, parmi les activités associatives européennes (indépendamment des rapports de chaque section), celles qui suivent :

  1. Récupération du projet ERA, grâce au travail de Paul Gilligan et à la gestion ultérieure de Mary-Rose Gearty. Il a été difficile d’amener les candidats à assister aux différents événements, en partie motivés par les circonstances de la COVID. Nous faisons confiance à la collaboration de toutes les sections pour résoudre ce problème.
  2. Collaboration avec le Réseau européen de formation judiciaire (REFJ), dont nous sommes partenaires. Avi Schneebalg a été le principal responsable dans ce domaine et il pourra nous informer plus en détail.
  3. Collaboration avec MiKK, en matière de médiation dans l’enlèvement international des enfants et de la médiation familiale transfrontalière.
  4. Webinaire sur la médiation familiale en charge du GEMME, organisée par la Section bulgare, avec la direction inestimable de Dessislava Djarova et la collaboration des experts de la Bulgarie et d’autres pays.
  5. Dernier conseil d’administration (présentiel) en Pologne, impeccablement organisé par notre collègue Monika Wlodarczyk.
  6. Collaboration de plusieurs de nos membres, avec le dévouement inestimable de Béatrice Brenneur, dans divers projets de l’Université de Le Mans.
  7. Collaboration avec l’EUIPO (Agence européenne pour la propriété intellectuelle). À la suite de la nomination de Lourdes Arastey en tant que juge de la Cour de justice de l’Union européenne, il a été proposé que Michele Weil soit nommé en charge du projet, en collaboration avec le reste des collègues du GEMME qui participent aux réunions depuis quelques années. La dernière rencontre à Alicante, à laquelle elle et Avi Schneebalg ont participé, a été particulièrement fructueuse. Avant et après cette réunion, j’ai eu plusieurs contacts avec des collègues de l’EUIPO pour essayer de renforcer notre collaboration. Une réunion avec son nouveau président est prévue après l’été.
  8. Intervention en tant qu’expert consultatif, à la demande de la Commission européenne, par rapport à la position de l’Union européenne sur la Convention de Singapour. Paul Gilligan a représenté Gemme avec un très actif rôle à la réunion d’experts, et nous a donné son rapport (à consulter sur notre site web). Notre cher collègue irlandais continue toujours avec un rôle très relevant et apprécié en GEMME. Son prestige en Europe est indiscutable.
  9. Participation à toutes les réunions en ligne ou présentiel auxquelles on nous a demandé un avis ou une intervention institutionnelle.
  10. Collaboration à des projets engagés par les sections nationales, comme celui de la section italienne sur la médiation familiale.
  11. Perspective des nouvelles actions et projets :
    • Célébration des actes commémoratifs de la création de notre Association, la prochaine année 2023. Il est proposé que Béatrice Brenneur, en tant que cofondatrice et présidente d’honneur, soit la personne en charge de son organisation avec la section française, avec le soutien dont elle aura besoin pour un événement si important pour GEMME.
    • Rétablissement ou création de nouvelles sections nationales.
    • Adaptation de nos statuts et règlements, afin de mieux préciser les rôles de chaque organe et d’autres détails nécessaires.
    • Poursuite des travaux d’organisation et de coordination avec les sections nationales.
    • Promotion de la médiation et de la formation des juges dans ce domaine, comme l’événement organisé pour le mois d’octobre par la section polonaise.
    • Proposition de Collaboration avec « Mindfulnes in Law Society »
    • Proposition de Collaboration dans un projet européen sur les centres de médiation interculturelle pour les réfugiés ukrainiens, d’autres immigrants et diverses communautés dans les États membres, en coopération avec Jams international et Weinstein international foundation et Promediation& ProWellness foundation
    • Proposition d’accord de collaboration avec le réseau international de la justice thérapeutique

 

Rosalía Fernández Alaya, le 5 juin 2022.

 

Avez-vous trouvé cette information intéressante ?

SUIVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ DU GEMME PAR EMAIL.
Si vous souhaitez recevoir une notification par email lorsque nous publions une nouvelle actualité, merci d'indiquer votre e-mail ci-dessous.

Rejoignez les 68 autres abonnés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.